Le propriétaire de ChatGPT, OpenAI, veut produire ses propres puces d’intelligence artificielle

OpenAI, la société à l’origine de ChatGPT, se prépare à franchir de nouvelles étapes dans le domaine de l’intelligence artificielle. Selon un nouveau rapport, l’entreprise envisage de produire ses propres puces d’intelligence artificielle.

OpenAI, la société à l’origine de ChatGPT, envisage de produire ses propres puces d’intelligence artificielle, et une cible d’acquisition potentielle est déjà à l’étude, selon des personnes au fait des projets de la société. Toutefois, l’entreprise n’envisage pas seulement de développer ses propres puces. Elle envisage également de créer sa propre puce d’intelligence artificielle, de collaborer plus étroitement avec d’autres fabricants de puces, notamment Nvidia, et de diversifier ses fournisseurs.

OpenAI peut produire ses propres puces d’intelligence artificielle

Sam Altman, PDG d’OpenAI, a fait de l’achat de puces d’IA une priorité absolue pour l’entreprise, se plaignant du manque d’offre sur un marché dominé à plus de 80 % par Nvidia. Il est compréhensible qu’OpenAI soit sensible à cette question. En effet, l’entraînement des modèles d’intelligence artificielle de l’entreprise nécessite du matériel plus puissant et plus volumineux. L’achat de puces d’intelligence artificielle supplémentaires entraîne déjà des coûts exorbitants.

lire:Intelligence artificielle : ChatGPT, peut maintenant chercher des données sur Internet.

Depuis 2020, OpenAI développe des technologies d’IA productives sur un supercalculateur massif construit par l’un de ses plus grands bailleurs de fonds, Microsoft, à l’aide de 10 000 GPU de Nvidia. Mais développer ne suffit pas, il faut aussi « brûler » de l’argent pour maintenir ces modèles à flot. Selon Stacy Rasgon, analyste chez Bernstein, si les requêtes ChatGPT devaient atteindre un dixième de l’échelle de recherche de Google, il faudrait environ 48,1 milliards de dollars de GPU pour commencer, et environ 16 milliards de dollars de puces par an pour les faire fonctionner.

 L’ère des puces spéciales avec ChatGPT

L’effort de développement de ses propres puces d’intelligence artificielle placera OpenAI parmi les géants tels que Google et Amazon qui travaillent dans ce domaine. D’un autre côté, on ne sait pas si l’entreprise ira de l’avant avec un projet de construction d’une puce spéciale. Selon les experts du secteur, il s’agit d’une initiative stratégique majeure qui nécessite des centaines de millions de dollars de ressources annuelles. De plus, même si OpenAI alloue des ressources à ce travail, le succès n’est pas garanti.

L’acquisition d’une entreprise de puces peut accélérer le processus d’OpenAI visant à créer sa propre puce, comme ce fut le cas avec l’acquisition d’Annapurna Labs par Amazon en 2015. Selon des sources proches de l’entreprise, c’est exactement ce que fait OpenAI, mais l’identité de l’entreprise qu’elle souhaite acquérir reste floue. Même si OpenAI poursuit son projet de puce personnalisée – y compris l’acquisition – cet effort prendra plusieurs années et la société devra rester dépendante de fournisseurs tels que Nvidia et AMD dans l’intervalle.