Google Site Kit : L'extension incontournable pour WordPress ! Google Site Kit : L'extension incontournable pour WordPress !

Google Site Kit : L’extension incontournable pour WordPress !

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, vous devez impérativement, pour tout possesseur de site WordPress, installer Google Site Kit. Vous ne connaissez pas Google Site Kit ?

Tout ce que vous devez savoir à connaître sur Google Site Kit.

Pourquoi vous devez impérativement installer Google Site Kit ? Là, on se trouve sur l’un de mes sites bac à sable. C’est un simple site où du coup je peux m’amuser et je fais participer mes élèves lors de mes formations. Il peut faire absolument ce qu’ils veulent, le bon comme le moins bon. Dans tous les cas, ça me permet notamment de vous présenter dans ces vidéos des applications, des outils que j’utilise moi-même au quotidien dans mon activité de webmaster.

La première que je vais évoquer aujourd’hui, c’est Google Site Kit. Pourquoi c’est important ? Parce que beaucoup de gens le savent, lorsque l’on a son site internet, on va utiliser différentes extensions. Notamment, on peut avoir Google Trends en amont de la création de son site, ou pour suivre un petit peu les tendances. Si vous ne connaissez pas, il faut absolument y aller. Vous avez ensuite l’outil qu’on appelle le Google Speed Insight, qui est le Web Développeur maintenant, enfin, qui a changé de nom. Il vous permet en fait de simplement mesurer la rapidité, le temps de chargement de votre site. Et vu que c’est Google qui vous le dit, ma foi, autant écouter ce qu’il vient nous dire.

On a également un deuxième, troisième, c’est Google Analytics. Celui-ci est beaucoup plus connu. C’est un outil en fait qui permet tout simplement de suivre le parcours de vos utilisateurs, pardon, sur votre site internet. Concrètement, vous suivez les gens pas à pas, de manière anonyme, bien évidemment, mais vous savez exactement le temps qu’ils passent sur vos pages, sur quelle page ont été visitées, etc., etc. C’est un indicateur important pour savoir ce qui plaît à vos visiteurs.

Et puis, enfin, le dernier, qui est parfois un peu moins connu, c’est le Google Search Console. Celui-là, on s’en sert avant tout pour avoir des stats et des alertes concernant notamment du conflit qui pourrait y avoir entre Google et votre site internet. Ce dernier outil est vraiment dédié plutôt aux webmasters, aux développeurs, pourquoi ? Parce qu’il est non pas austère, mais pas forcément facile à prendre en main.

Or, dans l’outil que je vais vous évoquer tout à l’heure, justement, l’instant d’avoir l’extension Google Site Kit, on a tout en un, et c’est extrêmement simple et simplifié. Je sais pas si vous saviez, mais je le répète souvent, Google fait tout pour vous simplifier la tâche. C’est des gros boutons, vous allez voir, c’est extrêmement simple.

Alors, comment on fait déjà pour installer Google Site Kit ? Bien là, vous voyez, je suis sur le tableau de bord de mon site WordPress. Je vais directement me rendre sur extensions, et je vais cliquer sur Ajouter. Pourquoi ? Tout simplement pour aller ajouter l’extension qui s’appelle Google Site. Sans faute, ce sera beaucoup mieux. Quitte voilà. Et voilà, il me suffit de cliquer sur Installer maintenant. L’installation prend quelques instants, c’est assez rapide, vous allez voir. Ce qui est un peu plus long, c’est plus la connexion avec votre compte Google.

D’ailleurs, je vous précise tout de suite, si vous n’avez pas de compte Google, évidemment, l’installation de Google Site Kit ne pourra pas fonctionner. J’ai bien sûr activé le plugin qui me signale que du coup Google Site Kit est installé. Je n’ai plus qu’à le configurer. Oui, ça m’a pris quelques secondes. J’ai donc cliqué sur Configurer, et là, extrêmement important, vous cliquez bien sur Connecter Google Analytics dans le cadre de votre installation. Pourquoi ? Si vous êtes déjà détenteur d’un compte Google Analytics, je le rappelle, c’est ce qui permet de suivre, entre guillemets, le parcours de vos utilisateurs sur votre site web, mais automatiquement, il va relier ce compte avec du coup ce Google Site Kit, avec cette extension sur WordPress.

Si vous n’en avez pas, il va vous en créer un. C’est aussi simple que ça. Le deuxième, vous n’êtes pas obligé de le cocher. Puis, après, on vous demandera bien sûr de vous connecter avec Google. Et donc, il ne reste plus qu’à cliquer sur Se connecter avec Google. Une fois que vous avez validé du coup votre identifiant, votre mot de passe, vous en avez en fait sur une série de pages qui vous demande quelques vérifications, notamment vérifier que c’est bien vous, le propriétaire du compte Google. C’est avant tout de la sécurité, ni plus ni moins. Bien évidemment, on va vérifier, préciser que c’est bien nous qui sommes propriétaires du compte.

On voit encore derrière, pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec l’anglais, vous savez, un clic droit, vous pouvez traduire en français chacune des pages. D’accord, je sais pas si vous le saviez. Dans tous les cas, c’est extrêmement pratique. On installe et on configure le Search Console. J’ai bien sûr déjà tous ces outils d’installés sur mon site web. Je fais next pour Google Analytics. Si vous ne l’avez pas, automatiquement, il vous invitera à créer un compte. Vous inquiétez pas.

Mais, dans l’occurrence, j’ai déjà les éléments. Là, il va vous demander justement à quel compte vous devez rattacher Google, voilà, Google Analytics, et paramétré. Il vous demande de configurer directement un nouveau compte si vous n’en avez pas. Il peut également être amené à vous demander des autorisations supplémentaires pour qu’ils puissent créer ce que l’on appelle des propriétés. Une propriété, c’est tout simplement la base qui permet à l’outil de commencer à suivre le parcours des utilisateurs. Bien évidemment, vous devez valider de nombreuses fois. Vous ferez pas mal de clics pour continuer à accepter Google, en fait, s’auto-alimente en précisant bien à chaque fois les étapes d’installation et ce à quoi l’outil a accès sur votre compte Google.

Maintenant, c’est du

Google. Donc, si vous voulez pouvoir utiliser la puissance de ces outils, vous devez bien évidemment jouer le jeu et accepter que Google accède à certains éléments. Bien, c’est fait, c’est installé. Alors, pour l’instant, évidemment, nous sommes en collecte de données, c’est-à-dire qu’au départ, vous n’allez pas avoir forcément de visiteurs, vous n’allez pas forcément avoir de données à faire remonter. Je vais vous montrer après un compte avec des données, avec quelques statistiques pour vous aider un petit peu en retour par rapport à ça.

Mais au départ, qu’est-ce que l’on voit déjà ? On va voir justement qu’il va nous donner en fait les informations de Google Analytics, d’accord, avec notamment le trafic, qui est le premier volet de cet outil-là. Vous aurez bien sûr le nombre de visiteurs par jour, par semaine ou par mois. Vous aurez également, dans les éléments sur le côté, dans une espèce de tableau, les différents canaux utilisés. Donc, soit par le biais d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un téléphone portable. Extrêmement important pour notamment la mise en page de votre site internet, l’emplacement, les lieux où les personnes se situent, et les différents types d’appareils, que c’est iOS, de l’Android, etc. Mais c’est surtout les canaux qui sont intéressants de savoir. Si on vient via justement un ordinateur, une tablette ou un téléphone portable.

Si vous souhaitez avoir des détails complémentaires, vous pouvez bien évidemment cliquer sur votre compte Google Analytics pour accéder à toute une panoplie de tableaux de rapport, de graphiques dans tous les sens. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les graphiques, évitez de cliquer ici. Mais dans tous les cas, vous avez une version simplifiée ici qui, pour démarrer, est largement suffisante.

Ensuite, qu’est-ce qu’on a ? Le trafic de recherche. Donc là, vous avez du coup le total d’impressions, de clics, quelques statistiques de données justement concernant votre site WordPress. Éventuellement, des conversions qui ne sont pas configurées. La conversion, ça peut être ce que vous voulez, mais concrètement, c’est souvent l’accès à une page spécifique, un achat, ou simplement de l’enregistrement de coordonnées bancaires, par exemple, pour initier un paiement. On aura donc les données détaillées par la suite, avec le Search Console que j’ai évoqué tout à l’heure.

Ici, les recherches les plus fréquentes. Évidemment, on est encore une fois en collecte de données, mais ça, c’est tout l’intérêt, l’essence même de l’outil. Il se trouve ici. Pourquoi ? Parce que, au lieu d’avoir le mot “collecte de données”, vous verrez apparaître ici les requêtes tapées par les internautes pour vous trouver. C’est aussi simple que ça. Je vous montre juste un petit peu avant la fin de cette vidéo, un petit peu après, je vous montre un exemple de ce que ça donne. Vous allez voir, c’est absolument génial. Vous savez exactement ce que tapent les gens pour vous trouver. Du coup, pour votre référencement, pour votre création de contenu, vous ne pourrez plus vous en passer, très concrètement.

Ensuite, on va avoir justement le contenu le plus vu. Donc, les pages qui ont généré le plus de trafic. Ensuite, justement, comment les visiteurs découvrent votre site. Évidemment, pour l’instant, je n’ai pas de données. On va avoir notamment ici la vitesse, comme on le voit dans l’onglet ici. Donc, là, pour l’instant, alors, c’est un site bac à sable, c’est un site école, alors, qui me mettent 4 secondes, médiocre, c’est pas très grave, soyez pas trop dur avec vous-même.

On voit après les différents éléments. Ce que je vous invite, c’est à cliquer sur le “en savoir plus” ou directement sur le… hop… sur le terrain, je dois l’avoir ici, donne pas l’accès… voilà, c’était ici le “petit éping”, qui vous permet du coup directement d’accéder au détail, notamment en français de l’explication. Mais si vous voyez du rouge, vous cliquez là pour essayer d’en savoir un petit peu plus.

Là, je suis sur téléphone. Et puis, si je clique là, j’ai en fait la même information directement sur ordinateur. Et puis, en bas, pour ceux qui souhaitent éventuellement monétiser leur blog ou leur site internet, vous avez l’accès à Google AdSense. Je vous laisserai le découvrir, mais en gros, ce sont les fenêtres publicitaires Google où à chaque clic, vous pouvez gagner quelques centimes.

Alors, vous voyez ma tête en même temps, mais c’est des 0,001 centime un par clic. Donc, voilà. Si vous souhaitez monétiser, mettre des fenêtres partout sur votre site internet, vous avez le droit, bien évidemment, vous faites ce que vous voulez. Mais vous aurez bien compris, dans le ton de ma voix, que c’est pas forcément ce que je préconise. Donc, clairement, dans cet outil, vous avez tout Google dans un seul et même outil. C’est difficile de s’en passer, très concrètement.

En tout cas, c’est ce que je préconise pour chacun de mes clients, et ils en sont ravis. Ça leur évite en fait d’avoir trois, quatre tableaux de bord différents. Ils peuvent tout piloter ici, directement. Vous avez le droit, bien évidemment, vous faites ce que vous voulez. Mais vous aurez bien compris, dans le ton de ma voix, que c’est pas forcément ce que je préconise. Donc, clairement, dans cet outil, vous avez tout Google dans un seul et même outil. C’est difficile de canaux. Est-ce qu’ils sont venus en direct ? Est-ce qu’ils ont tapé directement l’adresse dans la barre d’adresse ? L’organique, c’est tout simplement les moteurs de recherche. Donc, en gros, via Google, ils ont tapé certains mots-clés, qu’on verra tout à l’heure, et du coup, ils ont trouvé, ou alors, via notamment les réseaux sociaux. Ce qui est extrêmement intéressant, la localisation. Donc, en fait,